[Tuto] Toi aussi, deviens un fake-voyant !

Hello world !

Aujourd’hui les mollusques, je vous aide à vous remplir les poches pour 2013 (oui je sais, je suis trop bonne) ! Et tant qu’à se remplir les poches, autant le faire sur la tête des autres, ça ajoute un peu de fun ! Donc quoi de mieux que de devenir voyante (ou voyant hein, c’est selon) à la télévision pour cette belle année qui commence !

Allez, c’est parti pour un tuto de la mort qui tue les méchants du mal pas bien !

 

1. Trouvez une chaîne de télé qui veuille bien de vous.

De ce côté là, ne vous en faites pas, des chaînes de télé qui veulent se faire du fric sur le dos du contribuable, c’est pas comme si c’était répandu. Allez hop, point suivant !

 

2. Choisissez votre domaine de prédilection.

Et oui, le mieux pour être un minimum crédible face à tous ces gens crédules, c’est encore d’avoir un domaine bien particulier : le tarot, les esprits, le mare de café, les cheveux coincés dans l’évier, tout marchera à partir du moment où vous vendez bien le truc ! Ceci dit, si vous choisissez un domaine « exotique », essayez quand même d’avoir une background story qui tienne la route, parce que n’oubliez pas qu’à la télé, le grand principe reste de ne pas prendre le spectateur pour un con, mais de ne pas oublier qu’il l’est ! Une fois que vous aurez masterisé tout ça, vous pourrez vous permettre de faire comme « JeSaisPlusQuiParceQueJaiOubliéSonNomMaisTrueStoryJeLaiVuALaTéléHierSoir » et devenir un voyant chakraïste taroïste professionnel, et ça, ça en jète ! Et plus ça en jète, plus vous aurez d’opportunités de vous remplir les poches !

 

3. Recueillez des informations, mais pas trop !

Selon le type de voyance que vous déciderez de faire semblant de pratiquer, il y a des informations qui vous seront faussement nécessaires : par exemple, si vous choisissez le tarot, hormis le prénom du pigeon qui vous appelle, vous aurez également besoin de sa date de naissance, et des mêmes renseignements pour l’être aimé (oui, 90% du temps, les pigeons vous appellent pour des histoires d’amour). En vrai, vous vous en foutez royalement, mais ça fait tellement plus professionnel ! Si vous vous lancez dans le mare de café, vous n’aurez peut-être pas tant d’informations à demander que ça (ben oui, le mare de café, c’est plus précis, c’est bien connu), mais ça vous laissera l’opportunité de vanter les mérites du café « Oulalakilébon », le café qu’il est trop bon et qu’on lit bien dedans son mare », du coup hop, encore des soussous dans vos popoches avec un bon vieux sponsoring !

Si par bonheur, le pigeon (ou la pigeonnette, parité oblige) vient à vous raconter sa vie en 30 secondes, et donc vous donner beaucoup plus d’informations personnelles que celles demandées, alors frottez-vous les mains (sous la table de préférence, vous ne voudriez pas que vos télespectateurs vous voient), et surtout, ENGUEULEZ-LE (ou la) ! Et oui, si d’aventure quelqu’un avec un minimim de cervelle viable venait à tomber sur votre émission, vous pourriez toujours prétexter que trop d’informations vous empêchent de savoir si vous êtes vraiment connecté à la personne ou non ! Après, la démarche est simple, vous paraphrasez ce qu’on vient de vous dire, vous dites au pigeon ce qu’il veut entendre, vous restez très vague et par ici la monnaie ! Et puis de cette façon, si vous dites une connerie aussi grosse que Maïté après un régime au foie gras, vous pourrez toujours dire que c’est parce que vous n’étiez pas réellement connecté à la personne, et que toutes ces informations superflues ont influencé votre jugement !

 

4. Prenez votre temps, mais comme il faut !

Comme vous vous en doutez, si on vous appelle pour de la voyance et que vous passez à la télé, c’est que le numéro doit être sérieusement surtaxé (et encore, c’est peu dire). Donc, la clé de la richesse c’est… de faire durer l’appel, patate ! Faut vraiment tout vous dire, c’est impressionnant, et puis c’est pas comme si c’était marqué dans le titre du paragraphe ! Sérieusement, c’est moche d’être aussi con… Enfin revenons-en à nos moutons. Faire durer c ‘est bien, mais il faut le faire comme il faut, c’est-à-dire faire durer un maximum « l’avant vision », et un minimum la « vision » et « l’après-vision ». Donc, le mieux, pour tout ça, c’est de vous inventer un rituel, de demander à la personne d’aller fouiller dans ses archives pour trouver une photo de l’être aimé et donc pouvoir « vous transmettre au mieux son image », etc. Vous pouvez même prétexter une hypoglycémie et vous faire un casse-croute en direct si ça vous chante, tant que vous avez quelqu’un en ligne !  Par contre, dès que la « vision » commence, bougez-vous l’arrière train ! Trente seconde maximum (et ça inclue le tirage de carte, le remuage de mare de café, etc). Et surtout, si le pigeon essaie de faire durer tout ça, faites-vous plaisir, n’hésitez pas à le remballer, et pointez du doigt son égoisme quand tant d’autres personnes attendent votre aide ! Mais surtout ne vexez pas le pigeon, ah ça non ! Proposez-lui plutôt de vous rappeler à ce même numéro et de se laisser guider par le répondeur pour obtenir une consultation privée avec vous ! Vous sentez cette odeur ? C’est celle du pognon que vous êtes en train de gagner !

 

5. Collez à votre personnage EN TOUTES CIRCONSTANCES.

Tout d’abord, ne cherchez pas à cacher votre oreillette, vous n’avez qu’à faire croire aux téléspectateurs que c’est grâce à elle que vous l’entendez (même si le son est diffusé directement sur le plateau et que ça s’entend, on s’en fout ). Si d’aventure votre régisseur vous raconte tellement de marde (non ce n’est pas une faute de frappe, c’est mon équivalent à moi du mer… credi) que vous vous mettez à rire, pas de soucis, c’est la donne des cartes qui est franchement inhabituelle ! Si vous baillez, ce n’est certainement pas parce qu’il est 1h du matin, ah non, c’est parce qu’avoir des visions, c’est quand même épuisant !

 

6. Apprenez à vous protéger !

Et oui, car dans ce type d’arnaque, il faut prendre ses précautions. Ainsi, ne traitez jamais d’affaires du domaine juridique ou médical, et ce pour deux raisons : la première c’est que c’est beaucoup trop facilement vérifiable, la deuxième, c’est que quand on débite autant de conneries que vous allez désormais le faire, il vaut mieux éviter des domaines aussi sensibles, ou les répercussions peuvent-être si importantes ! De manière générale, restez toujours très poli avec vos pigeons, et faites attention aux mots que vous employez.

 

Voilà, si vous suivez rigoureusement tous ces conseils, vous serez la Madame Irma de demain. Si jamais vous êtes un mec, sachez que Mme Irma est un pseudo franchement ridicule pour quelqu’un de votre sexe. Et si vous faites fortune, je prends 10% du magot !

Allez, seeya les mollusques, j’vous kiffe dedans mon coeur (sauf toi là, au fond de la salle, non, toi, je n’aime pas ta gueule).






Laissez un commentaire

« »

Copyright © 2017 La vie d'une geekette - Blog propulsé par WordPress
Merci à Pascalou, mon frère chéri, et Luc pour l'hébergement !

Geekette et féminine. Comme tous les geeks, j'aime mes PC. Comme toutes les femmes, j'aime les sacs à main, les chaussures, faire le ménage, etc. Ce blog est là pour assouvir un besoin égoiste primaire qui consiste à raconter ma vie et à vous faire partager les trucs dont vous vous foutez certainement mais qui me plaisent (ou pas). J'espère au moins vous faire sourire un peu. Vous pouvez également me retrouver sur "Ouatseup", un webzine communautaire où j'officie également.


S'abonner au flux RSSRetrouvez LVDG sur twitterRetrouvez keninette sur twitter
Retrouvez la page facebook de LVDGContactez moiPosez moi des questions sur formspring



Retrouvez-moi sur Ouatseup

Ze big boum